L’ Histoire

En 1994, Gérard BERNARD, traiteur, et Benoit HILLAIRET, pâtissier, cherchent une idée gastronomique en dégustant un plat de tripes. Elle était dans l’assiette… « Les Tripaphages » sont nés !

Le Parlement inaugural a eu lieu le 16 Mars 1996, suivi du deuxième chapitre le 6 Avril 1997. Depuis chaque année, la Confrérie tient son Grand Chapitre, le troisième samedi de Mars.

Le but et l’objectif de notre Confrérie est de remettre à l’honneur les abats et en promouvoir la diversité des goûts, déguster et diffuser des recettes d’abats, retrouver l’histoire majestueuse de ces bas morceaux, faire apprécier leur valeur nutritive. Le « progrès », le mode de vie moderne et le marketing des industries alimentaires poussent le consommateur à manger des viandes blanches, rouges, maigres, voire des produits surgelés au goût standardisé. La diversité des goûts et des couleurs que l’on trouve dans une cervelle à la crème, un onglet aux échalotes, une langue sauce piquante, une andouillette grillée avec une sauce au Coteaux du Layon, ou encore une tête de veau gribiche est oubliée !De grâce, retrouvons l’esprit de cuisiner et de manger avec plaisir et curiosité.

C’ EST PLUS Q’ UNE MISSION, C’EST UN DEVOIR.

Les Gaudebillaux : tripes de Bœuf confites dans du cidre bouché, sont le produit de référence de la Confrérie des Tripaphages

L’ appellation : TRIPA (vient de l’espagnol « tripa » (1280) qui veux dire tripes), et PHAGE (élément du grec « phagos » et « plagia », de « phagien » qui signifie manger).